Fake toys for Christmas

Ventes de Noël : Comment protéger les produits des fabricants de jouets

Les jouets deviennent de plus en plus sophistiqués et complexes - et donc chers. Ce qui intéresse particulièrement les contrefacteurs. Voici comment protéger votre marque des préjudices causés par les plagiats.



Cette stratégie vous permet d'éviter de subir les préjudices causés par les contrefaçons et les plagiats

Auteur: Emilie Bargueno, International Product & Market Manager chez tesa scribos

Quand les enfants déchirent le papier cadeau sous le sapin en ouvrant de grands yeux, la tension monte chez les parents et les grands-parents : le cadeau répondra-t-il aux attentes de leurs chérubins ? Mais il serait beaucoup plus important de se poser la question suivante : s'agit-il vraiment d'un produit original ? Pour y remédier, les propriétaires des marques mettent aujourd'hui à disposition des méthodes efficaces pour bien protéger les marques et les produits. 

En savoir plus

Contrefaçons de jouets à Noël - dans cet article, vous découvrirez :

  • Pourquoi l'industrie du jouet compte parmi les premières cibles des contrefacteurs
  • Pourquoi les grands-parents sont des proies faciles pour les imitateurs de marques
  • Quelles sont les conséquences auxquelles les imitations de jouets exposent les entreprises
  • Quelles sont les composantes d'une stratégie efficace de protection des marques

À l'approche des fêtes de fin d'année, une seule question hante les parents et les grands-parents : avons-nous choisi le bon jouet auprès des marques favorites comme Schleich, Lego ou Playmobil ? Outre le risque assez mince que les petits soient déçus, des dangers bien plus graves les guettent pourtant : les contrefaçons de produits, qui non seulement mettent en danger la santé des enfants, mais portent également des préjudices importants aux marques et aux entreprises, en matière de finances et d'image.

L'industrie du jouet explose - les contrefaçons aussi

Avec environ 90 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 20191, l'industrie du jouet est un secteur économique de plus en plus important. Car désormais, ce ne sont plus les circuits pour petites voitures ou les figurines de héros qui arrivent en tête des listes de Noël, mais plutôt les jouets numériques, les boîtes de modélisme intelligent et les jouets exclusifs de marques. Ils sont de plus en plus chers - ce qui les rend plus attrayants pour les ateliers de contrefaçons du monde entier. Ces derniers sont très réactifs aux nouvelles tendances et sont capables de fabriquer des imitations plus vraies que nature en seulement quelques semaines. L'augmentation des contrefaçons de produits dans le secteur du jouet est démontrée par le nombre d'imitations saisies par les douanes européennes : les jouets occupent la deuxième place, immédiatement après les cigarettes, avec environ 14 % des contrefaçons les plus souvent confisquées. La perte économique pour les entreprises de l'industrie du jouet s'exprime en milliards1.

Noël est la période la plus rentable pour les entreprises et les contrefacteurs

La plupart des achats de jouets se font généralement peu avant Noël. Entre octobre et le 24 décembre, les propriétaires de marques de jouets réalisent une grande partie de leur chiffre d'affaires - y compris à travers des actions commerciales très appréciées comme le Black Friday. Pourtant, peu après que les dernières tendances aient été présentées sur les salons des jouets du monde entier et que les détaillants se préparent à la ruée de Noël, les contrefacteurs se mettent déjà au travail. Plus un jouet est tendance et cher, plus il sera intéressant pour la contrefaçon. Souvent, les produits sont copiés dans des ateliers chinois, sous une apparence quasiment à l'identique, et parviennent ensuite en Europe via des bateaux porte-conteneurs, ou directement par la poste chez les clients. 

Les grands-parents sont des proies particulièrement faciles pour l'achat de contrefaçons de jouets

Les grands-parents sont des victimes particulièrement sujettes à l'achat de contrefaçons. Ils sont prêts à presque tout pour faire plaisir à leurs petits-enfants, mais ils ne s'y connaissent pas très bien dans les jouets tendance. En quête du bon produit, ils ont souvent bien du mal à reconnaître les fausses marques, les fausses boutiques et les contrefaçons. Il n'est pas rare que les jouets les plus populaires ne soient plus disponibles dans les commerces et il faut déjà s'estimer heureux quand on les trouve. 

Les plagiats et les fausses marques posent de graves problèmes de sécurité

toys security issuers
Les plagiats posent de graves problèmes de sécurité

Si un jouet contrefait arrive entre les mains des enfants, il peut parfois s'avérer dangereux. En effet, la fabrication de jouets est soumise à des règlementations et à des directives strictes au sein de l'Union Européenne, et de nombreux tests garantissent la sécurité des jouets. Bien entendu, les plagiats n'observent pas ces règles : ils ne sont que peu ou pas du tout testés, contiennent souvent des composants de mauvaise qualité, voire toxiques, et ne sont pas traités selon les règles d'hygiène. Les sigles de contrôle comme le célèbre symbole CE sont, eux aussi, très facilement imités. C'est pourquoi il n'est pas rare de lire, surtout au moment de Noël, que des enfants se sont blessés avec des contrefaçons de jouets, ou ont subi d'autres dommages.

Des préjudices considérables pour les finances et l'image du fabricant

Pour les fabricants de jouets, ces incidents sont catastrophiques. Outre le manque à gagner subi, un lien est établi entre le jouet de moindre qualité et la marque, notamment à travers les articles des médias. Le propriétaire de la marque est souvent tenu d'apporter des preuves et doit faire face aux réclamations de garantie et aux droits de recours. Chutes des ventes, indignation sur les réseaux sociaux sous forme de « shitstorm », appels au boycott - les conséquences sont multiples et l'image de marque peut parfois être gravement atteinte. 

Cela n'arrive pas qu'à Noël : une stratégie individuelle de protection des marques est indispensable

Pour que les propriétaires des marques puissent aussi réussir leurs ventes de Noël en toute sérénité, une stratégie individuelle de protection des marques est indispensable. Au cœur de celle-ci figure une caractéristique infalsifiable, apposée sur l'emballage ou directement sur le jouet - un peu sous la forme d'un label ou d'un marquage. Cette identification du produit doit pouvoir se faire par les clients, à l'œil nu et, plus important encore, reposer sur des technologies développées en interne. Par exemple les hologrammes en vente libre sont le plus souvent très vite imités par les contrefacteurs et n'offrent aucune protection fiable.

Idéalement, on associe ensuite la protection physique des produits à une authentification intuitive en ligne. Le QR code permet au client de vérifier en quelques secondes le jouet acheté et d'avoir la certitude qu'il tient entre les mains un produit original. Pour les propriétaires de marques, l'authentification digitale offre des opportunités supplémentaires intéressantes : des fonctions interactives comme des jeux-concours ou des sondages peuvent être mises en place directement par smartphone, permettant ainsi de recueillir de précieuses informations. Le suivi des achats est alors ciblé, et surtout efficace.

En savoir plus

Conclusion : ce sont surtout les propriétaires des marques de jouets qui doivent se protéger contre les imitations

Il n'y a pas que les prix en hausse et la popularité des jouets qui attirent de plus en plus la convoitise des contrefacteurs. C'est pourquoi les propriétaires de marques de jouets doivent se protéger intégralement des multiples conséquences du piratage des produits, et miser sur une stratégie de protection de leur marque à plusieurs niveaux. Celle-ci inclut non seulement un marquage infalsifiable et innovant des produits, mais aussi une connexion digitale, qui serve de scanner de plagiats pour les clients, attribue un certificat d'authenticité au produit acheté et offre par ailleurs de précieuses fonctions supplémentaires pour le marketing ou le suivi Track & Trace.

Vous aimeriez en savoir plus sur ce sujet ou formuler une demande personnelle ? Nos experts sont là pour vous !​ 

Par e-mail yourproductstalk@tesa-scribos.com ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.​​​​​​

En savoir plus

Articles recommandés