ts_Blog_Toys_Header
Saisie de tonnes de contrefaçons de jouets

Saisie de tonnes de contrefaçons de jouets

A Berlin, les contrôleurs des douanes ont empêché une énorme expédition de contrefaçons de jouets. Les douaniers ont saisi des milliers de plagiats qui portent atteinte aux droits des marques de fabricants renommés et ne sont pas conformes aux normes de sécurité européennes.



Un jouet qui présente des risques

Auteur: Dr Steffen Scheibenstock, Int. Product & Manager chez tesa scribos

Comme il a été annoncé, les douaniers ont mis sous clé, lors d'un contrôle de routine à l'aéroport Tegel de Berlin mi-octobre plus de 16 000 contrefaçons de jouets de marques renommées. Selon les informations des douanes, les 3,5 tonnes de contrefaçons en tout enfreignaient le droit des marques, mais aussi les normes de sécurité européennes pour les jouets. Les contrefaçons étaient expédiées en 94 paquets individuels, qui devaient soi-disant contenir des vêtements. Les plagiats avaient été importés de Chine par fret et devaient apparemment poursuivre leur route vers la Pologne.

D'après les résultats maintenant publiés, il ressort également que les jouets imités ne répondaient pas aux exigences de sécurité européennes. Ces plagiats de moindre valeur auraient potentiellement pu mettre des clients en danger : « Quand on pense à la faible qualité de ces jouets, c'est une bonne chose qu'ils n'aient pas atterri entre des mains d'enfants », a déclaré le porte-parole du bureau principal des douanes de Potsdam, Ronny Kaczmarek. Début août, les contrôleurs douaniers de l'aéroport de Francfort avaient déjà réalisé une grosse saisie de contrefaçons de jouets et avaient retiré de la circulation des dizaines de milliers d'imitations de figurines Lego. Le commerce des plagiats a de lourdes conséquences sur le secteur des jouets : chaque année, les escrocs provoquent des milliards de dommages pour les entreprises de l'UE. En outre, d'après l'étude de l'EUIPO de 2015, cela a pour conséquence de détruire plus de 13 000 emplois chaque année dans les branches économiques directement ou indirectement concernées.

En savoir plus

Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail
yourproductstalk@tesa-scribos.com ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.
 

Sources:

Central customs office, Potsdam, EUIPO