tesa_scribos_counterfeit_sedatives

Hongrie: des millions de sédatifs contrefaits saisis

Plusieurs millions de comprimés sédatifs contrefaits ont été saisis par les autorités hongroises dans une usine souterraine illégale de médicaments contrefaits. Les contrefaçons étaient destinées à la vente en Europe.



Saisie de contrefaçons de tranquillisants

Auteur: Sabine Carrell, International Communications Manager chez tesa scribos

Les autorités hongroises ont saisi plus de 9 millions de comprimés sédatifs contrefaits à la suite d'une campagne conjointe de la police hongroise (Magyar Rendrendrség) et de la police norvégienne (Politi). En outre, après plusieurs perquisitions fin mars, les autorités ont arrêté les deux criminels présumés à la tête du réseau, ainsi que trois autres suspects accusés de complicité. Europol et Eurojust ont soutenu l’opération.

Selon Europol, les imitations auraient été fabriquées dans un atelier illégal en Hongrie. C’est là que l’organisation criminelle désormais arrêtée copiait le médicament Clonazepam, utilisé notamment pour le traitement de l’épilepsie et des crises d’angoisse. Outre les contrefaçons, les enquêteurs ont trouvé environ 250 kg et 300 litres de produits destinés à la fabrication de ces contrefaçons. Les pilules devaient ensuite être vendues en Europe, la Norvège étant l’un des principaux marchés.

L’initiative COPY d’Europol, qui fait partie du Centre européen de lutte contre la criminalité économique et financière (EFECC), a joué un rôle important dans la campagne. Les analystes de COPY, par exemple, ont identifié le pays d’origine des contrefaçons et ont aidé les enquêteurs sur place à accéder à distance aux bases de données et aux informations en temps réel.

Tout récemment, un réseau de contrefaçons pharmaceutiques en Pologne avait déjà été démantelé. Des centaines de milliers de contrefaçons de médicaments, de produits médicaux et de composants pour la production pharmaceutique ont été saisies. L’Office européen de lutte antifraude (OLAF) a coordonné l’action conjointe des autorités polonaises, françaises et italiennes.

En savoir plus

Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail yourproductstalk@tesa-scribos.com ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37 


Articles recommandés