Les contrefacteurs profitent de la crise en vendant de faux tests, vaccins et traitements du coronavirus

Alors que les scientifiques du monde entier travaillent en continu pour élaborer des méthodes de tests et des vaccins contre le coronavirus, afin d'empêcher que la maladie ne se propage encore plus, les contrefacteurs sont tout aussi occupés à imiter ces produits, dès leur apparition sur le marché.



Comment les contrefacteurs profitent-ils de la situation actuelle ?

Ils se servent de la peur et de l'incertitude des consommateurs, provoquées par la crise du coronavirus. En mars, nous avons déjà publié un article sur les millions de faux masques saisis en Chine.

« Les arnaques nous inquiètent. Il peut s'agir de tests et de kits de test, de vaccins et traitements, de versements à des associations caritatives, d'investissements et d'usurpations d'identité, » explique John Casale, Agent spécial assistant du FBI.

Outre la nécessité de se protéger et de protéger les autres du virus, les gens ont fortement besoin de savoir si d'éventuels symptômes sont causés par le coronavirus. Le moyen le plus simple de le découvrir semble être le recours à un test à faire chez soi, que l'on peut acheter facilement et rapidement en ligne. Le niveau de souffrance étant élevé, les gens sont prêts à accepter un prix élevé. Les fraudeurs trouvent là l'occasion idéale de vendre leurs produits à des prix encore plus chers.

Comme la plupart des consommateurs ne connaissent pas ce type de produits, ni les fournisseurs ou les canaux de distribution officiels, il est facile de les escroquer. 

En savoir plus

Que se passe-t-il si les consommateurs achètent et utilisent de faux kits de test ?

Non seulement la production et la distribution de kits imités sont illégales, mais elles induisent également de graves dangers pour la santé et dans la lutte contre la crise.

Les consommateurs agissent en pensant avoir acheté un test original et font confiance au résultat indiqué. Or, un test qui ne fonctionne pas correctement fournit un résultat erroné. Les personnes infectées sont alors moins prudentes et ne prennent pas les mesures requises pour protéger leur famille et d'autres personnes avec lesquelles elles sont en contact.

Par ailleurs, les consommateurs se mettent en danger car un diagnostic erroné peut les pousser à contacter un médecin plus tardivement.

En savoir plus

Que peuvent faire les entreprises pour éviter les contrefaçons ?

Elles peuvent équiper les produits originaux de marquages de sécurité impossibles à reproduire. Associés à un processus d'authentification intuitif et basé sur le web, ils permettent aux consommateurs de décider si un produit est original ou faux.

En ayant recours à des marquages de sécurité, les marques rassurent leurs clients. Avec nos solutions logicielles, ils peuvent constituer un point de contact interactif permettant d'échanger avec la clientèle. Cela permet de fournir des informations ou services supplémentaires en ligne ou de les relier à des systèmes logiciels qui existent déjà, pour lutter contre le coronavirus et gagner la confiance.

Nous avons tout ce qu'il faut pour réagir rapidement et notre équipe est préparée à vous soutenir et à vous conseiller dans cette situation difficile. 

Appelez-nous au +49 (0)6221-33507-17 ou envoyez-nous un e-mail à yourproductstalk@tesa-scribos.com

Auteur: Marlene Ende, Head of Marketing chez tesa scribos

En savoir plus

Sources

Los Angeles Daily News
Spectrum News NY 1
10 News San Diego

Articles recommandés