ts blog wine refilling
Les autorités démantèlent un réseau international de contrefaçon de vin

Les autorités démantèlent un réseau international de contrefaçon de vin

Grâce à une série de descentes policières, les autorités italiennes et Europol ont lutté contre une organisation criminelle de contrefacteurs de vin. Les escrocs remplissaient des bouteilles originales vides, puis vendaient ces coûteuses contrefaçons en ligne dans plusieurs pays de l’UE ainsi qu’aux États-Unis.



Les contrefacteurs remplissaient des bouteilles originales avec un vin bon marché de qualité moindre

Auteur: Emilie Bargueno, International Product Manager chez tesa scribos

 

Des descentes policières dans huit provinces italiennes ont permis aux enquêteurs italiens de la Nuclei Antisofisticazioni e Sanità Carabinieri de Florence de démanteler un réseau criminel qui vendait via Internet des vins contrefaits présentés comme des vins italiens de qualité supérieure. Cette action s’inscrivait dans le cadre de l’opération Opson IX consacrée à la lutte contre la contrefaçon alimentaire et s’est appuyée sur l’Intellectual Property Crime Coordinated Coalition (IPC3) d’Europol.

Les enquêteurs italiens ont procédé à des perquisitions pour mettre au jour le réseau de contrefaçon dans tout le pays : des descentes policières ont eu lieu dans les provinces d’Avellino, Barletta-Andria-Trani, Brescia, Côme, Foggia, Pise, Prato et Rome. Les contrefacteurs présumés avaient fait passer des vins bon marché pour des produits de qualité supérieure : à cette fin, la bande a collecté des bouteilles de vin de qualité originales vides dans des restaurants, avec l’aide de deux complices du secteur agroalimentaire. Ils ont rempli ces bouteilles avec des vins bon marché et de qualité moindre qu’ils avaient achetés en ligne ou dans des magasins discount. Ils refermaient ensuite les bouteilles avec des bouchons et des capsules et utilisaient des films d’emballage ou de faux sceaux de garantie pour camoufler les fausses capsules.

Les contrefacteurs commercialisaient les contrefaçons ainsi produites via une grande plate-forme d’enchères en ligne et les vendaient comme s’il s’agissait de produits originaux en Belgique, en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne ainsi qu’aux États-Unis, généralement à des bars à vin et à des services de restauration selon Europol. Dès que les fraudeurs entraient en contact avec un acheteur via la plate-forme en ligne, ils étendaient leurs mesures publicitaires, par exemple en faisant une offre commerciale bien en dessous de la valeur marchande habituelle des produits d’origine.

L’année dernière, les Carabiniers italiens avaient déjà réussi à mettre en échec un réseau de contrefaçon de vin qui avait distribué de grandes quantités de vin plagié, notamment en Belgique et en Allemagne. Les contrefacteurs avaient alors utilisé leur société-écran, qui avait également commercialisé des articles de sport en ligne pour dissimuler la fraude.

En savoir plus

Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail yourproductstalk@tesa-scribos.com ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.​​​​​​


Articles recommandés