tesa scribos_mask_counterfeit

France : Les saisies douanières augmentent massivement en 2020

En 2020, les douanes françaises ont saisi environ 20 % d’articles contrefaits de plus que l’année précédente. Cette augmentation drastique d’environ 1,1 million de contrefaçons supplémentaires confisquées est également le résultat d’une flambée de contrefaçons dans certaines catégories de produits.



France : Hausse des saisies douanières

Auteur: Sabine Carrell, International Communications Manager chez tesa scribos

En 2020, les douaniers ont saisi environ 5,6 millions d’articles contrefaits en France, comme le montre les statistiques des douanes françaises pour l'année 2020. Cela correspond à une hausse significative d’environ 20 % par rapport à l’année précédente. Au total, les douanes françaises ont confisqué environ 1,1 million d’articles contrefaits de plus qu’en 2019.

Selon les autorités compétentes, cette hausse considérable, qui passe d’environ 4,5 millions de plagiats interceptés en 2019 à environ 5,6 millions de contrefaçons confisquées en 2020, est en partie due à une saisie accrue de médicaments et de masques de protection respiratoire contrefaits. Les mesures prises par les douanes auraient conduit à ce qu’outre 11,7 millions de masques non conformes, plus de 270 000 masques contrefaits aient été retirés du marché, selon les déclarations des autorités françaises.

Selon les statistiques douanières, les saisies les plus fréquentes concernent les contrefaçons de vêtements, de chaussures et d’accessoires, qui représentent près de 798 000 articles. Ainsi par exemple, à eux seuls, les fonctionnaires de Saint-Étienne au sud-est de la France, ont confisqué environ 12 tonnes de vêtements, d'articles de maroquinerie et de chaussures qui enfreignaient les droits de plus de 23 propriétaires de marques ; la valeur des versions originales de ces contrefaçons est estimée à environ 17 millions d’euros. Les contrefaçons de jouets (environ 473 000 contrefaçons), les plagiats de produits électroniques (env. 172 000 contrefaçons) et les médicaments contrefaits (env. 129 000 contrefaçons) ont également fait l'objet de confiscations fréquentes.

En outre, les douanes françaises ont renforcé leurs mesures sur Internet en développant des services de cyber-douaniers qui intensifient la lutte contre les organisations criminelles sur le darknet. Dans la lutte contre la piraterie, elles sont soutenues par l’Union des Fabricants, Unifab le CNAC (Comité national anti-contrefaçons) et l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).

En savoir plus

Source:

Direction générale des douanes et droits indirects, Ministère de l'Action et des Comptes publics

En savoir plus

Articles recommandés