tesa_scribos_saffron_fake

Espagne: Europol saisit du faux safran

Les autorités ont démantelé une organisation criminelle qui aurait vendu des centaines de kilos de faux safran pour plusieurs millions d’euros. Les contrefacteurs auraient blanchi leurs bénéfices par le biais de transactions financières complexes dans toute l’UE.



Europol saisit du faux safran

Auteur: Sabine Carrell, International Communications Manager chez tesa scribos

Selon les informations désormais publiées, les autorités espagnoles ont saisi environ 400 kilogrammes de faux safran dans le cadre d’une action menée fin février. Cette opération, soutenue par Europol, a permis aux fonctionnaires de démanteler un système criminel à grande échelle ; plus de 500 chargements de faux safran ont déjà été identifiés. Selon des informations officielles, les autorités estiment leur valeur à environ 10 millions d’euros. Les autorités ont également arrêté 17 suspects et saisi des machines de production de faux safran, ainsi que des biens de luxe tels que des voitures haut de gamme, des montres, de l’or et des bijoux, en plus d’environ 15 000 euros en espèces.

Pour son activité illégale, le réseau criminel aurait ajouté des herbes et des produits chimiques au safran pour maximiser les bénéfices. Les criminels ont ensuite utilisé un système international de blanchiment d’argent pour blanchir leurs bénéfices illégaux. Pour ce faire, ils ont inventé plusieurs opérations bancaires provenant soi-disant d’une société espagnole. Ces opérations étaient destinées à plusieurs sociétés situées dans toute l’Union européenne qui prétendaient avoir acheté du safran. Ce qui a fini par mettre la puce à l'oreille des autorités, c'est que ces sociétés n’exerçaient pas d’activités d’import-export.

Europol a soutenu l’opération en facilitant l’échange d’informations et en apportant une assistance analytique. L’agence a également envoyé deux experts en Espagne pour les perquisitions.

En savoir plus

Articles recommandés