tesa scribos blog seafright containers
Coup de filet international contre le commerce de contrefaçons transportées par voie maritime

Coup de filet international contre le commerce de contrefaçons transportées par voie maritime

Avec l’aide des enquêteurs européens de l’OLAF, les autorités en Europe et en Asie ont réussi un coup de filet spectaculaire contre la contrebande de contrefaçons expédiées par la mer. Lors d’une opération de grande envergure, les contrôleurs ont saisi plusieurs millions de produits de contrefaçon.



Produits de grande consommation, produits de beauté, jouets et appareils électroniques

Auteur: Marlene Ende, Head of Marketing chez tesa scribos

 

Sous le nom de code HYGIEA, diverses autorités ont réussi une opération contre les contrefaçons de produits, annonce l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF). Sous la direction des experts de l’OLAF et avec l’aide d’Europol, les enquêteurs des États membres de l’UE et de 23 autres pays 1 ont retiré de la circulation des produits de contrefaçon de la vie quotidienne (biens de grande consommation). La cible de l’opération commune était des marchandises qui devaient être transportées par voie maritime.

Afin d’identifier les flux de marchandises suspects, des informations ont été échangées en temps réel sur un canal de communication sécurisé. Les livraisons suspectes ont ensuite été inspectées par des contrôles ciblés et des examens aux rayons X. Des centaines de livraisons ont ainsi été vérifiées dans des conteneurs maritimes.

Au total, l’opération a permis de saisir plusieurs millions de marchandises illégales. Parmi les produits saisis, on compte environ 200 000 cosmétiques contrefaits et plus de 120 000 kg de produits d’hygiène de contrefaçon. À cela s’ajoutent plus de 4,2 millions d’articles illégaux divers tels que des batteries, des jouets et des appareils électroniques. Un grand nombre de ces produits sont potentiellement dangereux, car ils ne comportent pas de directive sur la sécurité des produits. En outre, plus de 44 tonnes de tabac pour narguilé et près de 78 millions de cigarettes de contrefaçon destinés au marché noir ont été confisqués.

« L’opération HYGIEA démontre ce qui peut être accompli lorsque les douanes, des partenaires internationaux et l’industrie coopèrent pour lutter contre les contrefaçons. Les produits contrefaits trompent les consommateurs, nuisent aux entreprises légitimes et causent d’énormes pertes pour les recettes publiques », explique Ville Itälä, Directeur général de l’OLAF. Itälä ajoute : « Lorsque des contrefaçons inondent nos marchés, cela profite uniquement aux fraudeurs et aux criminels. Je félicite vivement tous ceux qui ont participé à l’opération HYGIEA pour les excellents résultats. »

Avec l’opération HYGIEA, l’OLAF renoue avec le succès des opérations menées dans le passé. Ainsi, au début de l’année, environ 400 tonnes de produits capillaires de contrefaçon transportés par la mer ont déjà été saisies (nous en avions parlé).

En savoir plus

Sources

Europol, OLAF

1 Tous les États membres de l’UE, ainsi que l’Australie, le Bangladesh, le Brunei Darussalam, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, le Cambodge, le Kazakhstan, le Laos, la Malaisie, la Mongolie, le Myanmar, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Pakistan, les Philippines, la République de Corée, la Russie, la Suisse, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam

Article produced in cooperation with Anti-Piracy Analyst, October 2019 issue

En savoir plus

Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail yourproductstalk@tesa-scribos.com ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.