Les grands de l’automobile s’attaquent aux contrefacteurs

Les grands de l’automobile s’attaquent aux contrefacteurs

Les grands fabricants de pièces détachées automobiles s’attaquent main dans la main aux contrefacteurs, à travers des regroupements comme l’association du CLEPA et l’initiative MAPP. Voici comment fonctionne le concept global de sécurité.



Les pièces détachées automobiles sont les premières cibles des contrefacteurs

Auteur : Dr Steffen Scheibenstock, International Product- & Market Manager chez tesa scribos
En savoir plus
tesa SE
Les pièces auto comme les disques de frein doivent être de qualité irréprochable.

Les pièces d’origine de l’industrie automobile sont de très haute qualité. Avant d’être commercialisés, les composants doivent passer différents contrôles de qualité. Ce n’est qu’ainsi que peut être assurée la sécurité d’un véhicule et par conséquent, celle du conducteur.

La qualité et la longue durée de vie des pièces d’origine sont bien entendu reflétées dans le prix de vente. C’est là que les contrefacteurs entrent en jeu. Ils proposent des composants automobiles qui ressemblent très fortement aux originaux et ce à des prix imbattables. Pourquoi dépenser plus quand on peut trouver moins cher ? Si l’on regarde de plus près les pièces bon marché, on constate des différences énormes : des disques de frein qui tombent en panne facilement, des bougies d’allumage qui déclenchent des courts-circuits, ou des tirants qui craquent et font patiner la voiture. Ce dernier point est brillamment illustré dans une vidéo de Mercedes-Benz. Même lors du salon Automechanika 2016, des enquêteurs ont confisqué un grand nombre de contrefaçons.

Les risques pour la sécurité des conducteurs et des autres usagers de la route sont énormes. A cela s’ajoutent de graves pertes financières pour les fabricants de marques qui finissent par coûter des emplois et par toucher l’économie.
C’est donc pour cette raison que les fournisseurs automobiles se regroupent pour agir ensemble contre les contrefacteurs. Nous présentons l’initiative (MAPP)Manufacturers against Product Piracy .

En savoir plus

Initiative MAPP : les fournisseurs automobiles déclarent la guerre aux contrefacteurs

tesa SE
Site Internet de l’initiative MAPP : « Captain Jack Sparepart » incarne les pirates de produits.

L’initiative MAPP est née du CLEPA, l’association européenne des équipementiers automobiles. Ses objectifs sont clairs : supprimer du marché les composants automobiles contrefaits, expliquer les risques des pièces piratées et assurer l’échange de connaissances au sein de l’industrie automobile internationale.

Des fabricants renommés comme Bosch, Continental, Motorservice et Federal Mogul marquent leurs produits originaux du code MAPP imprimé, un code-barre DataMatrix. Chaque pièce détachée se voit ainsi attribuer un numéro d’identification unique. Ce codage est relié à une base de données numérique qui fait ressortir les informations importantes du produit via les pièces d’origine. Pour sécuriser cette identité imprimée des produits et compléter la protection, de nombreux membres utilisent également des dispositifs de sécurité physiques impossibles à copier. Nous expliquons ici leur fonctionnement : Entrée du blog Comment sécuriser les marquages imprimés des produits.

L’identité imprimée du produit et une protection physique contre la copie font barrage aux contrefacteurs. En effet, en raison de l’inaccessibilité des technologies, ceux-ci ne sont pas en mesure de copier cette identification combinée. Les pièces automobiles piratées qui ne portent pas ce marquage peuvent être immédiatement reconnues par les clients comme étant fausses.

Des regroupements comme l’initiative MAPP mènent la vie dure aux contrefacteurs et veillent ainsi à une plus grande sécurité des utilisateurs finaux.

En savoir plus
Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail [brandprotection@tesa-scribos.com] ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.

En savoir plus