La Coupe du Monde inondée par les produits de contrefaçon

La Coupe du Monde inondée par les produits de contrefaçon

Les faussaires prennent la Coupe du Monde de football pour cible : des centaines de milliers d’articles de sport et de fans contrefaits ont déjà été saisis rien que par les douanes russes. Les experts de l’industrie critiquent la difficulté de l’application de la loi.



Alibaba étend son initiative anti-contrefaçon à 75 autres marques mondialement connues

Auteur : Marlene Ende, International Product & Market Manager chez tesa scribos
En savoir plus

Les faussaires profitent de la Coupe du Monde de football

À elles seules, les douanes russes ont saisi des milliers de produits de contrefaçon au cours des 18 derniers mois. « En 2017, nous avons saisi environ 10 millions de produits contrefaits, dont près de 250 000 portaient le logo de la prochaine Coupe du Monde de football », a déclaré Vladimir Bulavin, responsable des douanes russes, à Saint-Pétersbourg à la fin du mois de mai. En 2018, son service a déjà enregistré quelque 20 000 cas supplémentaires de saisies d’articles de la Coupe du Monde contrefaits.

Carol Levin, du Groupement Global Anti-Contrefaçon (GACG), dont les membres comprennent les géants du sport Adidas, Nike et Puma, constate également que les grands événements sportifs tels que la Coupe du Monde peuvent représenter un défi majeur pour l’application des droits de propriété intellectuelle. Ceci s’explique notamment par l’énorme quantité d’articles de fans et de produits fabriqués en vue de l’événement. Un membre du GACG souligne également l’environnement difficile : « La Coupe du Monde s’accompagne d’une série de règles et de consignes strictes qui imposent un fardeau supplémentaire aux autorités faisant respecter les droits de propriété intellectuelle, en plus des exigences légales en matière de propriété intellectuelle. »
En savoir plus

Poursuites difficiles

tesa SE
Les produits de contrefaçon représentent un problème tant pour la Coupe du Monde que pour les clubs de football.
Les articles de sport et de fans contrefaits représentent également un problème pour les clubs de football. Le célèbre club espagnol du FC Barcelone suit les opérations des faussaires, qui s’appuient de plus en plus sur de petits envois de marchandises. En outre, la fabrication des produits contrefaits est souvent répartie entre plusieurs sites. Par exemple, les maillots de football contrefaits sont produits sur un premier site et les logos des marques contrefaites ne sont ajoutés que peu de temps avant la distribution sur un autre site. C’est pourquoi les faussaires tentent d’éviter les contrôles douaniers et la confiscation de leurs produits, commente Anna Guix, avocate au FC Barcelone.

Les étiquettes des maillots de football sont également imitées par les faussaires, poussant les marques à développer des étiquettes de sécurité spéciales, poursuit Anna Guix. Le FC Barcelone réagit au problème de la contrefaçon par des mesures ciblées pour les événements sportifs majeurs tels que la Ligue des Champions ou la Coupe d’Espagne.

Déjà en 2014, la Coupe du Monde offrait des perspectives prometteuses aux faussaires et
les autorités brésiliennes avaient saisi des tonnes de copies.
En savoir plus
Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail [brandprotection@tesa-scribos.com] ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.

En savoir plus