Autriche : Saisies record de contrefaçons en 2017 : + 237 %

Autriche : Saisies record de contrefaçons en 2017 : + 237 %

L'an dernier, les contrôleurs des douanes autrichiens ont confisqué une quantité nettement supérieure de contrefaçons : 237 % de plus que l'année précédente. Ces nombreuses contrefaçons auraient entraîné d'importantes pertes financières pour deux secteurs en particulier.



La valeur totale des produits piratés qui ont été saisis s'élève à 13,7 millions d'euros

Auteur : Emilie Bargueno, International Product & Market Manager at tesa scribos
En savoir plus

Selon le rapport sur la piraterie des produits en 2017, publié récemment par la douane autrichienne le nombre de saisies a certes connu un léger recul l'an dernier par rapport à 2016, en passant de 1947 à 1665 cas de saisie. Mais sur la même période, le nombre de contrefaçons confisquées est passé de 68 000 à près de 246 000 articles. Ceci représente une augmentation considérable de 237 %. La valeur totale des produits piratés qui ont été saisis s'élève à 13,7 millions d'euros.

Les douaniers ont été particulièrement choqués par la forte proportion de faux médicaments. En effet, 60 % des colis saisis contenaient des médicaments contrefaits. En tout, 55 000 articles de ce type ont été saisis, un chiffre supérieur à celui de l'année record 2016 au cours de laquelle 53 000 médicaments contrefaits avaient été saisis. Si l'on tient compte du prix des produits d'origine, ces contrefaçons illicites auraient entraîné des pertes de revenus de 1,1 million d'euros pour l'industrie pharmaceutique s'ils avaient été mis sur le marché.

« Les médicaments contrefaits sont la forme la plus dangereuse de piraterie de produits », précise Mag. Dr. Hubert Fuchs, secrétaire d'État au ministère des finances. « Ce n'est pas seulement le préjudice macroéconomique qui est inquiétant ici mais surtout le risque sanitaire lié à la prise de médicaments contrefaits. »

En savoir plus

Nombreuses contrefaçons des produits médicaux, de vêtements et d'accessoires

tesa SE
La plupart des contrefaçons saisies aux frontières autrichiennes en 2017, provenaient d'Inde.
Outre les produits médicaux contrefaits, les contrôleurs des douanes ont également retiré de la circulation de nombreuses contrefaçons de vêtements et d'accessoires, tels que des bijoux et des montres, des sacs ainsi que des valises ; un totale de plus de 500 colis contenant environ 27 000 articles d'une valeur de 10,6 millions d'euros. Ainsi les colis renfermant de faux médicaments ou des vêtements ou accessoires contrefaits ont représenté, avec un total de 92 %, la majeure partie de toutes les saisies effectuées au cours de l'année passée, explique Gerhard Marosi, expert en piraterie de produits au Ministère autrichien des finances.

« La piraterie de marques et de produits met en danger les distributeurs et les fabricants et compromet également la compétitivité, les échanges commerciaux et les investissements », explique le secrétaire d'État Fuchs ; les contrôleurs des douanes jouent donc un rôle important dans la lutte contre la piraterie des produits. « La douane s'attaque aux causes profondes de ce problème en retirant les produits contrefaits de la circulation avant qu'ils ne soient distribués sur le marché. »

Selon le rapport, la plupart des contrefaçons saisies aux frontières autrichiennes en 2017, provenaient d'Inde et non pas de Chine comme l'année passée. Cela est dû au grand nombre de faux médicaments saisis provenant d'Inde et arrivés dans la République alpine. Les autres produits saisis par les contrôleurs douaniers autrichiens provenaient principalement du continent asiatique et de Turquie. Dans près de 90 % des cas, les marchandises illicites étaient arrivés en Autriche par la poste.
En savoir plus
Vous avez des questions ou des suggestions sur le sujet ? Contactez-nous !

Par e-mail [brandprotection@tesa-scribos.com] ou par téléphone au +33 (0) 9 80 09 04 37.

En savoir plus